" Visage et cou"
La microgreffe capillaire

Une ligne de sourcils qui se raréfie, une barbe clairsemée, de plus en plus de cheveux sur la brosse ou dans le lavabo, des golfes frontaux qui s’accentuent … La chute des cheveux est très fréquente chez les hommes mais peut se voir aussi chez les femmes. Des traitements existent.

Pourquoi les cheveux tombent-ils ?

Chaque cheveu passe par trois phases : naissance, croissance, dégénérescence. Ces trois étapes forment un cycle de vie et chaque cheveu possède entre vingt et vingt cinq cycles. Chaque cycle dure entre deux et six-sept ans. Les cycles sont plus longs en moyenne chez la femme, différents d’un individu à l’autre compris dans une même famille et pour un même individu selon la localisation (plus longs sur la couronne, plus court sur le sommet du crâne.

La consultation

Ce temps d’échange va déterminer l’historique de la chute de cheveux du patient, les antécédents familiaux d’alopécie, les antécédents médicaux. La consultation permet de préciser les motivations du patient. Il est en effet important de bien expliquer l’origine d’une calvitie et son évolution possible dans le temps.

Les techniques de prélèvement

Il en existe deux, la technique de bandelette et la FUE (Follicular Unit Extract), réalisées sous anesthésie locale.

La FUE
Elle consiste en un prélèvement par « carottage » d’un greffon au moyen d’un instrument (punch) de faible diamètre. Cette technique existe depuis plusieurs décennies et les progrès actuels sont dus à la diminution du calibre du punch (1 mm actuellement / 4 à 5 mn auparavant). La FUE est indiquée lorsque la zone à redensifier est peu étendue.

Technique de la bandelette
Cette technique consiste à prélever sous anesthésie locale, dans la région occipitale où les cheveux sont denses et à durée de vie très prolongée, une bandelette portant les cheveux qui seront réimplantés dans les zones clairsemées. Le nombre de greffons prélevés dépend de l’étendue des zones à redensifier. La réimplantation se fait également sous anesthésie locale.

Le déroulement de l’intervention

La description concerne la technique de la bandelette.

Le prélèvement
Les dimensions de la bandelette prélevée dans la zone occipitale varient en fonction de l’étendue de la zone à redensifier : d’une longueur de 12 à 15 cm pour une hauteur de 1 à 2 cm en moyenne. La zone prélevée est ensuite suturée et laisse une fine cicatrice parfaitement dissimulée par les cheveux existants. Cette technique est celle qui préserve le mieux la zone de la couronne. La bandelette prélevée est découpée pour obtenir des transplants ou greffons. Le greffon est une unité anatomique qui comprend 1 à 4 cheveux.


Pourquoi 1 à 4 cheveux?
Les cheveux sont parfois très serrés et il est impossible de les séparer sans risquer d’endommager les racines. En outre, cette variabilité de taille de greffons, micros greffons (1 à 2 cheveux) mini- greffons (3 à 4 cheveux) est indispensable pour traiter les différents types d’alopécie. Au final, le nombre de cheveux prélevés et réimplantés sera toujours le même quel que soit le nombre de greffons.
 

La réimplantation
Toujours sous anesthésie locale, des micros fentes sont réalisées. Cette technique est privilégiée par rapport à celle des micros trous, car le risque de blessure des racines voisines est moindre. Les greffons sont introduits un par un dans chaque fente, en respectant les angles d’implantation et les axes naturels des cheveux.

Ces deux phases sont réalisées dans la même journée ; elles nécessitent une équipe expérimentée composée du médecin et d’une ou plusieurs techniciennes en micro-greffes qui maîtrisent parfaitement la technique.

Les suites opératoires

La vie professionnelle est reprise dès le lendemain.
Les fines croûtes de la zone implantée disparaissent en quelques jours. Un œdème frontal est fréquent mais résolutif en 48 à 72h.
Le patient ressent un tiraillement inconstant au niveau de la zone de prélèvement pendant deux à trois jours. Il peut être constaté pendant quelques semaines à quelques mois une diminution de la sensibilité. Elle disparaîtra spontanément.
Des micros kystes peuvent survenir au moment de la repousse vers le 3ème mois, la guérison est souvent spontanée. Le phénomène est similaire à un poil de barbe coincé sous la peau.

La microgreffe capillaire permet aussi de traiter les barbes

Les cheveux peuvent être utilisés pour densifier barbe et moustache car ils ont des caractéristiques très voisines en terme d’épaisseur et de forme.
La microgreffe capillaire permet de densifier une barbe trop clairsemée ou avec des contours mal définis.
Les cheveux sont prélevés de façon classique et les greffons seront réimplantés dans les zones à densifier en respectant l’orientation naturelle des poils.

Heeft u bijkomende vragen over plastische of esthetische chirurgie?

Aarzel dan zeker niet om contact op te nemen.

T. +32 50 55 89 00      |      info@debaronie.eu

Cookies
Deze website maakt gebruikt van cookies om uw surfervaring makkelijker te maken. Door verder gebruik te maken van deze website ga je hiermee akkoord. Lees meer