"Transgenre"
FTM mammectomie

La correction mammaire transgenre chez les personnes FTM ou non-binaires peut être une solution pour obtenir une poitrine plus masculine. Pour ce faire, la glande mammaire et la peau superflue sont entièrement enlevées. Chez les patient(e)s non-binaires, on choisit de les enlever partiellement. Le but ultime de cette intervention chirurgicale est que les patientes se sentent mieux dans leur peau, car leurs caractéristiques physiques s’intègrent mieux dans l’image d’elles-mêmes et car leur propre confiance augmente ainsi. Des inconvénients, par exemple des cicatrices et des complications, sont possibles.
 
Le choix des techniques d’opération et des incisions (et par conséquent l’endroit des cicatrices) dépend en grande mesure de 3 facteurs : la taille de la poitrine et l’élasticité de la peau. Voici un bref aperçu des diverses techniques. Lors de la consultation, on vous expliquera ce qu’est le meilleur choix sûr pour vous.

Incision semi-circulaire

En ce qui concerne cette technique, une incision est uniquement faite au bord du dessous de l’aréole. Cette technique est idéale pour des patient(e)s ayant une petite taille de poitrine et une bonne élasticité de la peau. Via cette incision dite en forme de trou de serrure, la glande peut être enlevée, mais on ne peut pas enlever le reste de la peau. La cicatrice qui en résulte est à peine visible autour du bord du dessous de l’aréole.

Incision péri-aréolaire

Cette technique est recommandée pour des patient(e)s ayant une taille de poitrine modérée et une bonne élasticité de la peau. Une incision circulaire est faite autour de l’intégralité du contour de l’aréole et la glande est enlevée via cette voie. En outre, une seconde incision circulaire est faite avec un diamètre un peu plus grand pour enlever le reste de la peau. Lorsque la peau est refermée, les deux bords de la peau sont recousus, il en résulte une cicatrice autour du bord de la totalité de l’aréole.

Double incision avec transplantation d’aréole

La plupart du temps, cette approche est requise chez les patient(e)s ayant une taille de poitrine plus importante ou si la peau de la poitrine est flasque (jusqu’en dessous du pli des seins). Tout d’abord, l’aréole est entièrement défaite du corps. Ensuite, 2 incisions sont faites. La première incision dans le pli du sein et la seconde incision horizontale est réalisée transversalement sur les seins. La glande et la peau superflue sont entièrement enlevées et les plaies sont recousues. Ensuite, l’aréole est remise comme greffon. L’aréole est pratiquement toujours réalisée de façon ovale avec un diamètre d’environ 3 cm. Un inconvénient considérable de cette intervention chirurgicale est que l’aréole sera extrêmement sensible après l’opération. D’autre part, il s’agit d’une opération impliquant un nombre minime de complications.

Incision en forme d’ancre (« T renversé »)

Cette opération est également possible chez les patient(e)s ayant une taille de poitrine importante et s’il y a de la peau superflue. A cet effet, le mamelon et l’aréole ne sont pas défaits du corps et il se peut donc que la sensibilité du mamelon reste, mais ceci ne peut pas être garanti. Les inconvénients de cette technique sont la cicatrice verticale supplémentaire et une taille plus petite de la poitrine (les seins ne sont pas aussi plats que lors d’une double incision), car il faut conserver du tissu pour assurer la circulation sanguine du mamelon.
 

Incision Fishmouth

Cette technique cause une cicatrice autour de l’aréole, qui s’allonge horizontalement des deux côtés. Cette technique est très rarement appliquée, sauf chez les patientes non-binaires.

Correction mammaire en deux étapes

Beaucoup de patientes choisissent évidemment la technique péri-aréolaire en raison des cicatrices minimes. Si le volume de la glande et la peau superflue ne sont pas trop prononcés, on peut opérer en deux étapes. Lors de la première opération, la glande est enlevée avec une petite quantité de peau via la technique péri-aréolaire. Ensuite, on attend et on observe comment le reste de la peau se rétrécira (s’il y a une bonne élasticité). Lors d’une seconde session, le reste de la peau est enlevé, au minimum six mois après la première opération. Il va de soi que les frais sont plus élevés en raison des deux opérations.

Heeft u bijkomende vragen over plastische of esthetische chirurgie?

Aarzel dan zeker niet om contact op te nemen.

T. +32 50 55 89 00      |      info@debaronie.eu

Cookies
Deze website maakt gebruikt van cookies om uw surfervaring makkelijker te maken. Door verder gebruik te maken van deze website ga je hiermee akkoord. Lees meer